Suite à son départ du groupe Harmonium lors des sessions d'enregistrement pour « L'Heptade », Michel Normandeau choisit d'enregistrer son seul album solo, « Jouer », en 1979. Normandeau (guitare acoustique, piano, voix solo) est accompagné de son frère André (guitare acoustique, voix) et collaborateur Paul Boudreau (piano), parmi une foule d'invités y inclus quelques anciens compères d'Harmonium (Robert Stanley à la guitare électrique, Serge Locat aux claviers). La voix à Normandeau, autant familière que tristement manquée, berce l'auditeur à travers une suite de chansons reposantes, assaisonnée de quelques pièces instrumentales. L'album est un memento calme à la fin d'une décennie fertile et émotionnelle dans l'histoire musicale du Québec.
After leaving Harmonium during the recording of "L'Heptade", Michel Normandeau resurfaced in 1979 with a solo effort entitled "Jouer". Normandeau (acoustic guitar, piano, vocals) is joined by his brother André (acoustic guitar, vocals) and co-songwriter Paul Boudreau (piano), along with a host of other guest musicians including fellow ex-Harmonium band mates Robert Stanley (electric guitar) and Serge Locat (keyboards). Normandeau's familiar yet sadly missed voice serenades the listener through an array of relaxing songs, intermingled with a few instrumentals, leaving behind a mellow memento at the end of an emotionally creative decade in Quebec's musical history.