La formation Agharta voit le jour autour de 1978, grâce à deux anciens de Main Street Funk, soit le claviériste/réalisateur Jacques Mignault et le flûtiste/saxophoniste Pierre Veniot. Ces deux-ci furent rejoints par Normand Trudel à la basse éléctrique et Normand Cataford à la batterie. Ils réalisent un album éponyme en 1981, lancé sur l'étiquette à Mignault. De très bonnes compositions donnent à l'album une saveur de jazz/fusion progressif léger, avec quelques touches ethniques internationales à la Weather Report. Il faut dire que ce style musical prit de l'ampleur au début des années '80, autant au Québec qu'ailleurs. Ce style se vut également une évolution naturelle des tendances jazz/rock progressives de bien des musiciens des années '70. On voit également à l'album la participation du percussioniste invité Michel Séguin (ancien de Toubabou). Le groupe joue au Festival de jazz international de Montréal la même année, évènement qui aida à ravitailler la scène jazz québécoise pour bien des années à venir.

Le groupe vut à l'enregistrement d'un deuxième album en 1982 sans qu'il soit publié, suite à la distribution limitée du premier album. Un an plus tard, Trudel et Cataford n'y sont plus, remplacés respectivement par Sylvain Gagnon et Michel Grenier. Agharta continue à se présenter sur scène jusqu'en 1984. Le lien avec Séguin se perpétue pendant ce temps, offrant quelques enregistrements inédits et des performances occasionnelles avec le percussionniste de renommée internationale. Mignault vut également à la réalisation de l'album solo « Esprit des vents » à Séguin en 1983. Le long-jeu d'Agharta, ainsi que le matériel inédit, s'est vu accorder une rémastérisation numérique, et pourrait être le sujet d'une édition CD en 2005.

Pour écouter à des clips de l'album d'Agharta, ainsi qu'à des sessions jam plus récentes, visitez www.page77.com
Agharta was formed around 1978 by keyboardist/producer Jacques Mignault and sax and flute player Pierre Veniot, who had played together in Main Street Funk. They were joined by Normand Trudel on bass and Normand Cataford on drums, and produced a self titled album, released on Mignault's own label, in 1981. The music is light progressive jazz/fusion with occasional international flavourings à la Weather Report, and is very well composed. This style of music became prevalent in Quebec during the early 80's and as in other countries, and was a natural evolution from the 1970's for many musicians with progressive jazz/rock tendencies. The album also features a guest appearance by percussionist Michel Séguin (ex-Toubabou). That same year they played the Montreal International Jazz Festival, which helped to fuel Quebec's local jazz scene for years to come.

A second album was recorded in 1982 but was never released, since the first album achieved only limited distribution. One year later, Trudel and Cataford were replaced by Sylvain Gagnon and Michel Grenier on bass and drums respectively. Agharta continued giving performances until 1984. During this period Agharta also recorded some unreleased material with Séguin, with Mignault and Veniot performing occasionally with the renowned percussionist. Mignault even produced Séguin's solo album "Esprit des vents" in 1983. Agharta's LP, along with the unreleased material, has been digitally remastered and may be the subject of a CD reissue in 2005.

To listen to sound clips from Agharta's LP, as well as more recent jam sessions, please go to www.page77.com